Publication : Le concept BIMBY : un nouvel instrument d’optimisation du patrimoine à explorer par l’expert-comptable

Julien Mattesi-Bosso, « Le concept BIMBY : un nouvel instrument d’optimisation du patrimoine à explorer par l’expert-comptable » / lab-invivo.fr (Juin 2016).

Dans cet article, Julien Mattesi-Bosso s’intéresse à l’intégration de l’expert-comptable dans la filière BIMBY et au développement d’une mission de gestion patrimoniale axée sur l’accompagnement des porteurs de projets. La démarche BIMBY peut constituer pour l’expert-comptable un axe de déploiement stratégique lui permettant d’élargir le champ de ses compétences tout en mettant à profit son expertise afin de concilier enjeux techniques (architecturaux et urbanistiques) et financiers (juridiques, fiscaux et comptables), en développant des outils spécifiques et une méthodologie adaptée à la division foncière.

 

Publication : La demande contemporaine d’habitat dans la perspective BIMBY

La demande contemporaine d'habitat dans la perspective BIMBYBenoît Le Foll, David Miet, « La demande contemporaine d’habitat dans la perspective BIMBY » in Émergences territoriales contemporaines. Réflexions autour des travaux d’Yves Chalas (à paraître en 2016).

Dans ce chapitre d’ouvrage, Benoît Le Foll et David Miet (directeur du laboratoire In Vivo) interrogent la démarche BIMBY à la lumière des travaux d’Yves Chalas, sociologue et urbaniste, ancien chercheur à l’UMR Pacte et enseignant à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble. Cet ouvrage coordonné par le laboratoire PACTE rassemble diverses contributions de chercheurs et de professionnels, qui viennent débattre, compléter et approfondir les réflexions d’Yves Chalas sur les mutations urbaines contemporaines. La démarche BIMBY y est abordée sous l’angle de la demande contemporaine d’habitat : quelles évolutions met-elle en évidence ? Comment les prendre en compte et y apporter une réponse adaptée ?

Publication : La démarche BIMBY. Mode d’emploi pour féconder l’intérêt général par l’intérêt individuel

Publication : La démarche BIMBY. Mode d'emploi pour féconder l'intérêt général par l'intérêt individuel.Benoît Le Foll, David Miet et Anaelle Sorignet, « La démarche BIMBY : mode d’emploi pour féconder l’intérêt général par l’intérêt individuel » in Roberto d’Arienzo, Chris Younès et alii (coord.), Ressources urbaines latentes. Métis Presses (printemps 2016)

Benoît Le Foll, David Miet (directeur au laboratoire In Vivo) et Anaelle Sorignet (chargée de recherche) ont eu le plaisir de prendre part à la rédaction de cet ouvrage, coordonné par le laboratoire GERPHAU, et qui consacre un chapitre à la démarche BIMBY. Dans cette contribution, les auteurs ont pris le parti de s’adresser directement au lecteur, qu’il soit chercheur, étudiant ou professionnel de l’urbanisme au sens large (urbaniste, architecte mais aussi géomètre, constructeur, notaire, agent immobilier…) Ce texte prend la forme d’un « mode d’emploi », à destination de celui ou celle qui souhaiterait s’inventer un nouveau métier au travers du concept de BIMBY.

« Certains cherchent à nous faire peur de l’initiative du citoyen qui densifie de lui-même sa parcelle. Pourquoi ? Le scepticisme et la crispation exprimés par une minorité (audible) de professionnels à l’égard de la démarche BIMBY, auxquels tu seras probablement confronté, témoignent en creux de nos difficultés réelles à imaginer les rapports entre intérêt général et intérêts individuels autrement que sur le mode de l’opposition inéluctable ou de la concession douloureuse. Pourtant, la mise en synergie des projets individuels avec le projet politique en matière d’urbanisme, qu’expérimente la démarche BIMBY depuis ses débuts, ouvre des perspectives nouvelles, riches et fécondes en matière d’urbanisme, qui n’impliquent ni catastrophe collective ni sacrifice individuel. »

Un reportage sur la démarche BIMBY à Périgueux au JT de France 3 Aquitaine !

 

La démarche BIMBY lancée par la ville de Périgueux était à l’honneur le 10 mars dernier, dans un reportage de France 3 Périgord diffusé lors du 19/20. On y retrouve Thierry, l’un des habitants rencontrés par les architectes-médiateurs d’In Vivo en novembre 2015 : l’occasion de savoir ce que deviennent les projets des ménages une fois l’idée du BIMBY lancée…

Trois mois après : retour sur les entretiens BIMBY à Périgueux dans Sud Ouest et Dordogne Libre !

Trois mois après la tenue des entretiens BIMBY organisés par la Ville de Périgueux, qui ont réuni 99 ménages propriétaires venus discuter du devenir de leur parcelle bâtie, les journaux Sud Ouest et Dordogne Libre ont chacun consacré un bel article à la démarche et aux habitants porteurs de projets reçus par les architectes du Laboratoire In Vivo.

Les propriétaires qui ont accepté de témoigner offrent un bel aperçu de ce qu’il est possible d’envisager sur sa parcelle (même déjà bâtie et soumise à des contraintes) et des difficultés ou questionnements auxquels un ménage peut faire face lors de la conduite de ce type de projet.

Au moment des entretiens BIMBY réalisés en novembre, la démarche avait déjà bénéficié d’un large relai dans la presse locale, confortant le succès de cette opération innovante lancée par la Ville de Périgueux et qui vise à produire chaque année 40 terrains à bâtir dans l’enveloppe urbaine.

Retrouvez ci-dessous les deux articles en question !

entretiens BIMBY Sud Ouest
Article paru dans l’édition « Grand Périgueux » du journal Sud Ouest, jeudi 18 février 2016
dordogne libre entretiens BIMBY
Dordogne Libre du jeudi 25 février 2016
dordogne libre entretiens BIMBY
Dordogne libre du jeudi 25 février 2016

Le BIMBY s’invite à la COP21 !

bimby logo cop21

jean_pierre_gautry_bimby

À l’occasion de la 21e Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP21), qui se déroule actuellement près de Paris, Jean-Pierre Gautry, président d’honneur de la Société Française des Urbanistes (SFU), interviendra sur le sujet de l’urbanisme, et présentera notamment le concept du BIMBY.

Parce qu’elle propose un développement urbain sans étalement, optimisant les réseaux et équipements existants et permettant le renouvellement des tissus bâtis, la démarche BIMBY contribue à la lutte contre le changement climatique.

Espérons que cette intervention suscite des expérimentations en dehors des frontières hexagonales ! À noter que le BIMBY a déjà commencé à s’internationaliser, puisqu’il avait été présenté en anglais par Denis Caraire au mois de novembre, dans le cadre du World Town Planning Day

BIMBY à Périgueux : Une démarche innovante à l’écoute des propriétaires de maisons individuelles

Avec ses 30 000 habitants, Périgueux est à ce jour la plus grande ville à s’être lancée dans une démarche BIMBY. Les vendredi et samedi 13-14 et 20-21 novembre, elle propose aux propriétaires de maisons individuelles qui le souhaitent de venir rencontrer un architecte, afin d’étudier les possibilités d’évolution de leur parcelle bâtie.

La démarche BIMBY à Périgueux vise à libérer du foncier dans l’enveloppe urbaine, en s’appuyant sur les initiatives individuelles des propriétaires de maisons individuelles, qu’ils soient habitants ou bailleurs : en effet, parmi les 5700 maisons individuelles de Périgueux, une sur sept est une maison locative.

Construire un second logement sur son terrain en vue d’accueillir un parent dépendant ou de réaliser un investissement locatif, diviser et vente d’un morceau de son jardin… Encourager et accompagner la réalisation de ce type de projets pourrait permettre de créer une quarantaine de logements par an, en réintroduisant sur le marché immobilier un produit qui jusqu’à présent n’existait pas : le terrain à bâtir en centre-ville. C’est en tout cas l’objectif de Périgueux, qui souhaite atteindre 32 000 habitants à l’horizon 2025. Ceci repose sur l’attrait des jeunes ménages et des familles, qui depuis quarante ans lui préfèrent les communes périphériques pour les terrains à bâtir vastes et bon marché qu’elles offrent.

D’après les premières études du Laboratoire In Vivo, six parcelles de maisons individuelles sur dix pourraient accueillir facilement un logement supplémentaire, sans transformation du bâti existant. Pour les autres, des possibilités existent mais nécessiteront certainement le recours à un architecte pour être conçues. Ainsi, la totalité des maisons ont la possibilité physique d’accueillir une extension, d’être réaménagées ou divisées. Le potentiel foncier est donc réel.

Pour en savoir plus :

dossier_de_presse_bimby_perigueux_maisons_individuelles>> Téléchargez le dossier de presse de la démarche BIMBY à Périgueux